Archives par mot-clé : maraîchage

Visite du Ministre de l’Agriculture au Domaine de Tanaïs (33)

Le Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt en visite en Gironde s’est rendu au Domaine de Tanaïs à Blanquefort, lieu mis à la disposition par la Ville de Blanquefort à la SAS GrAINES et qui accueille Virgile (2011) et Tiffany (2013) pour leur projet de création d’entreprises en maraîchage biologique.

Article Sud Ouest du 31/08/13

À la « couveuse agricole », le ministre s’entretenant avec Tiffany Patermotte (à gauche). (photo H. P.)
À la « couveuse agricole », le ministre s’entretenant avec Tiffany Patermotte (à gauche). (photo H. P.) Article Sud Ouest

 

Emilie à Pau, fin de deuxième année de contrat CAPE

Emilie à Pau
Émilie sur un de ses lieux de production à Pau (64).

 

Émilie produit une diversité de légumes en maraîchage bio pour l’Amap PauTiron, des collèges en Béarn, pilotes dans le cadre du programme mis en œuvre par le Conseil Général 64 pour la restauration collective (Manger Bio Labels et Produits d’Origine depuis 2010) et de la vente directe.

Un article dans Aqui ! du 9 novembre 2012.

Annonce de la couveuse agricole Sas GrAINES

Vous avez un projet agricole  en maraîchage bio,  plantes aromatiques et médicinales, volailles, élevages ovins ou caprins  ?

La couveuse agricole (SAS GrAINES) vous propose de le tester « grandeur nature » ! Dans le Pays Grand Pau, la Communauté Urbaine de Bordeaux ou le Marmandais en priorité …

Contact tél 05 59 84 70 63 – civamaquitaine@orange.fr

Plantations d’hiver pour Virgile à Tanaïs

Virgile a nettoyé les 4 tunnels présents sur le site de Tanaïs (Blanquefort, 33) et fait passé le girobroyeur sur le plein-champ. Il s’est installé un abri pour les semis et du stockage sur une partie d’un tunnel. Il dispose égalementd’un entrepôt,  à une centaine de mètres des cultures. Les cultures en place sont les salades, blettes, mâche, une planche de carotte et de radis. Il y a également en prévision betteraves, choux raves, navets, et 300 m2 de pomme de terre primeurs.

Virgile a démarré en décembre des livraisons de paniers de légumes auprès de consommateurs de Pessac et Gradignan. Il démarre en juin avec un groupe qui s’organise en Amap ® (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) sur St-Aubin avec une dizaine de foyers.

Pendant ce temps au « petit Lopin » …

Pour Régis, 9 mois ont passé depuis le démarrage de son activité de maraîchage à Argelos où 2 tunnels soit 600 m² au total et 0,50 ha de plein champs sont en production depuis janvier 2010.

Son contrat CAPE d’un an se termine en décembre 2010.

Au milieu des tomates

Au point de vue technique il n’y a pas eu de grosse difficultés, il pensait même ne pas y parvenir ainsi. Les produit sont écoulés à l’AMAP® du Luy du Béarn (42 contrats légumes avec une livraison tous les 15 jours : soit 21 familles livrées par semaine), et part le biais de la vente directe et demi-gros.

L’entourage d’agriculteurs référents pour gérer les aspects technico-économique est le point majeur de cette expérience que Régis qualifie de « globalement bien réussie » :

  • Disponibilité du site et du matériel de Marie Françoise et Patrick Jean Dit L’Hopital
  • Lien technique avec Michel Lanusse
  • Suivi en Compta-Gestion par son référent Marcel Lavigne
Entre choux et salades

À la fin de son contrat, Régis envisage de s’installer sur les terres mise à disposition par une commune à la recherche d’une activité de maraîchage. Cette terre nue, jusqu’alors utilisée pour la culture céréalière, sera le lieu de sa nouvelle épreuve. Il devra mettre en place un tunnel pour les cultures sous-abri, trouver une solution pour l’irrigation, organiser le plein champs, monter un hangar pour le stockage du matériel et des produits, … Pour démarrer, de janvier à février 2011, Régis continue de livrer l’Amap du Luy de Béarn et s’assure une période transitoire entre la mise en place de culture sur sa nouvelle parcelle et la fin de sa production sur les terres d’Argelos.

Des stages d’immersion professionnelle

Depuis novembre 2009, la SAS GrAINES propose un accueil en stage, simultanément compléter par un stage sur une ou plusieurs autres fermes. Cette démarche permet de faciliter la venue de personnes dont le projet et l’expérience doivent être affinés en amont d’une éventuelle intégration la couveuse.
À ce jour, Solange Artus (de janvier à novembre 2010) et Michèle Miranda (de novembre 2009 à août 2010) travaillent en production légumière sur un site de la couveuse agricole SAS GrAINES mis à disposition par la Ville de Pau.

Champs de potimarron sur une parcelle à Pau